600x

YP

Chaque année, des milliers de jeunes personnes reçoivent un diplôme des institutions tertiaires du continent.

La stratégie

Strategie I

La création/l’innovation de technologies menant à la durabilité en Afrique

II

Promouvoir l’échange international, régional et national d’informations, de connaissances et de coopération

III

ASCENT développera un mécanisme d’interaction et de coopération par le biais du programme d’autonomisation et du forum d’entrepreneuriat

IV

Propager le renforcement des capacités et la prise de conscience parmi les jeunes de l’Afrique dans le but de réaliser des options de création d’emplois durables pour les jeunes

V

Rendre monnaie courante la culture des stages et des bourses d’études parmi les entreprises d’Afrique

VI

Rendre monnaie courante la culture des stages et des bourses d’études parmi les entreprises d’Afrique.

Le Défi

Les défis de base auxquels fait face la jeunesse africaine sont, en premier lieu, de leur faire croire en eux-mêmes et de leur faire absorber les aspects positifs de leurs cultures et traditions respectives. Par extension, minimiser l’engouement pour l’adoption à tort et à travers de cultures étrangères, dont plusieurs aspects ne sont pas propices à leur croissance et développement ordonnés.

Sans aucun doute, le spectre du chômage et de l’inactivité constituent de réelles menaces à la survie des jeunes et à leur capacité de contribuer efficacement au développement national.

Chaque année, des milliers de jeunes personnes reçoivent un diplôme des institutions tertiaires du continent. La très grande majorité de ces jeunes gens se masse devant le secteur public à la recherche d’emplois. Avec l’énorme retard constitué par ceux des années précédentes n’ayant pu décrocher un emploi, ce nombre continue de croître année après année, une tendance qui est préjudiciable au développement du continent.

Cette situation est exacerbée par la multitude de jeunes non qualifiés ou semi-éduqués entrant sur le marché du travail, ayant seulement traversé les années primaires du système d’éducation, souvent à cause de la pauvreté. Ils sont principalement des ouvriers manuels et nationaux. Leur manque de compétences et leur éducation minime les prédisposent à un salaire minimum et pratiquement aucun développement de carrière.

La jeunesse constitue une ressource très importante dont la mobilisation effective ou non a un sérieux impact sur le développement socio-économique de la société.

Il s’agit du segment le plus agile, dynamique, énergétique et innovateur de la société et leurs talents et abondante énergie, lorsque convenablement exploités, maîtrisés et canalisés, peuvent contribuer immensément à la transformation positive des parcours de la communauté.

D’un autre côté, s’ils sont laissés sans surveillance ou négligés et laissés à eux-mêmes, ils pourraient devenir une telle force destructrice, au point de dérailler ou de miner le progrès.  Juste de par leurs nombres, leurs énergies mal placées et leur orientation antisociale, ils pourraient poser de sérieux défis au respect de la loi et de l’ordre et devenir une véritable menace à l’ordre social.

Nous devrions viser à inculquer une éthique et des valeurs positives de manière convenable pour que les jeunes Africains puissent mûrir, assumer des rôles de chef de file et devenir utiles à eux-mêmes et à la société dans son ensemble.

Il a été estimé que pendant les 10 prochaines années, 500 millions de jeunes chercheront de l’emploi seulement dans l’Afrique subsaharienne. En regard à ce fait, ASCENT cherche à collaborer avec les institutions établies pour créer un programme d’entrepreneuriat et d’autonomisation des jeunes qui développera la capacité des jeunes par le biais de la formation en habiletés fondamentales, en compétences d’entrepreneuriat et de gestion, avec des programmes de stage, et plus encore.

L’emphase sera portée sur la création d’emplois en production, en connaissance et dans les domaines de l’économie basés sur les compétences, domaines qui sont, à vrai dire, les plus viables, prometteurs et durables.

L’objectif

Le but du programme est de stimuler la créativité, l’innovation et d’autonomiser les jeunes gens de l’Afrique à travers l’entrepreneuriat. Ceci comprendra l’amorce d’occasions pour les gouvernements, les secteurs publics et privés et la société civile en Afrique d’interagir avec les jeunes pour réaliser des innovations créatives et créer des emplois. Le projet aura les objectifs spécifiques suivants :

List-Blue-1

Promouvoir une culture de création et d’innovations de technologies pour le développement durable parmi la jeunesse africaine;

List-Blue-1

Développer l’estime de soi parmi les jeunes gens par la formation sur les habiletés fondamentales;

List-Blue-1

Fournir de l’expérience de travail pour les jeunes par le biais d’occasions de stages et de bourses d’études;

List-Blue-1

Récompenser les trois meilleurs inventeurs/innovateurs de technologies menant à la durabilité;

List-Blue-1

Récompenser les jeunes Africains prometteurs et entrepreneuriaux avec des primes qui permettent de transformer des innovations en jeunes entreprises entrepreneuriales et en occasions d’emplois;

List-Blue-1

Fournir une plateforme pour le renforcement des capacités et les occasions de réseautage pour que les jeunes gens puissent afficher leurs idées créatives;

List-Blue-1

Fournir du capital de départ à de jeunes entrepreneurs ayant passé par le programme Autonomisation et Attribut et qui désirent démarrer de jeunes entreprises;

List-Blue-1

Promouvoir la commercialisation de réseau parmi les jeunes en Afrique.